top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJean Peup

Diamonds are a girl best friend…

Samedi matin, tandis que nous prenions notre café au comptoir dans un petit bar de la rue principale de Richerenches, capitale mondiale (autoproclamée) de la truffe, nous cherchions comment y voir un peu plus clair pour acheter LA truffe…


En effet, nous avions constaté lors du trajet que nos compétences étaient, pour reprendre un langage d’une ancienne vie, un « axe de progrès »…, d’où l’idée du café au comptoir.


Dans l’autre rue qui coupe la rue principale se trouvaient 1 dizaine de camionnettes garées, le coffre ouvert, avec des petits groupes derrière chaque coffre.

Ca sentait la truffe à l’embrouille…on avait confirmation de ne pas avoir du tout les codes pour faire les malins…et que nous allions peut être revenir avec une truffe en plastique, voir peut être un cèpe coloré au feutre noir…d’où l’idée du petit bar…


Au comptoir, elle demande alors au patron derrière le bar :

vous savez comment on fait pour choisir une truffe ?


Le patron du bar (débordé) : demandez donc au monsieur à coté de vous !


A coté de nous, un gaillard d’au moins 1,90 mètres, la cinquantaine, le gars qu’on a pas trop envie d’embêter quand il boit son café tranquille, mais bon, on était un peu comme des naufragés désespérés en pleine mer…


Moi : excusez-moi Monsieur, voilà, on n’y connait pas grand-chose sur la truffe, c’est la 1ère fois qu’on vient à Richerenches, vous connaissez un peu ?


Le gaillard commence à nous poser quelques questions, réponds à nos interrogations, puis nous amène dehors nous montrer le nouveau label qualité qui vient d’être créé cette année (oui ! dans l’info du Lundi de DrHome conciergerie il y a des scoops mondiaux),

label dont une partie des bénéfices finance la rénovation de l’église…(sic), et qui surtout garantit une vraie qualité, etc, etc….


On est tombé sur le gars qui est de l’organisation, qui a notamment créé ce fameux label, qui est producteur, qui passe du temps avec nous, est vraiment sympa, et en plus ne nous pousse pas du tout à aller chez lui pour acheter des truffes…Un vrai bonheur.


On apprend qu’à Noel le prix au kilo des truffes de qualité extra était de 1700 euros…que là il est à 1000 (ouf), que la semaine prochaine pour la fête prévue (voir en bas de ce post), ca peut monter à plus de 2000….,et nous conseille sur ce qu’il faut voir lors de notre visite.  


Effectivement celle choisie grâce à lui est incroyable, jamais nous n’en avions goûté d’aussi bonne, depuis on en met dans tous nos plats.

 

On a aussi appris que les gars agglutinés autour des coffres ouverts sont là en fait pour vendre leurs truffes à des négociants venus en voiture pour en acheter…


On a eu la confirmation que les CB, chèques, virements, ou tous modes de règlements électroniques laissant des traces, n’étaient malheureusement pas possibles sur toute la commune… 😊


Enfin, on a appris qu’on appelle la truffe : le diamant noir !


On peut donc affirmer que Samedi dernier, j’ai offert un diamant à ma chérie, et ça c’est pas rien… 😊 (Diamonds are a girl best friend)

 



47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page